Montebourg: le Monsieur "Made in France" est le pire ambassadeur du numérique français qu'on pouvait imaginer

Publié le par Frédéric Montagnon

Montebourg: le Monsieur "Made in France" est le pire ambassadeur du numérique français qu'on pouvait imaginer

La nomination d'Arnaud Montebourg au poste de Ministre de l'Economie, du Redressement Productif et du Numérique a déjà fait couler beaucoup d'encre. L'homme qui a empêché l'acquisition de Dailymotion par Yahoo n'a pas la côte auprès des entrepreneurs, moi le premier.

S'il sait rassembler en France - oui, on peut au moins lui reconnaître ses talents d'orateurs - il est le pire ambassadeur possible de la France à l'international. Ses prises de position sur la scène internationale, qui ne servent que son égo, ont participé activement à alimenter le French Bashing qui n'en finit plus. S'il y a bien une chose dont le pays a besoin, c'est d'un porte parole pour revendiquer ce que la France à de bon.

#keepFleur

J'ai été très critique sur le démarrage de Fleur Pellerin en tant que ministre déléguée au numérique (voir mon article ici): ses prises de position, par exemple sur les publicités Google, ont été très critiquables.

Je pense que Fleur Pellerin a raté l'occasion de se mettre dès le début du côté des créateurs d'entreprises. Elle l'a fait plus tard, et elle est aujourd'hui portée par eux/nous, la preuve en tweets (c'est encore plus parlant qu'en images !)

Montebourg: le Monsieur "Made in France" est le pire ambassadeur du numérique français qu'on pouvait imaginer
Montebourg: le Monsieur "Made in France" est le pire ambassadeur du numérique français qu'on pouvait imaginer
Montebourg: le Monsieur "Made in France" est le pire ambassadeur du numérique français qu'on pouvait imaginer

Une fois la première année passée, l'organisation qui a été mise en place par l'équipe de Fleur Pellerin est devenue efficace et a accouché de beaux projets, par exemple sur le financement participatif. D'une manière ou d'une autre, ils ont participé dans le bon sens à l'incroyable dynamique entrepreneuriale qui existe aujourd'hui en France : de plus en plus de fonds investissent dans les projets français et européens, de nombreux accélérateurs accompagnent les startups, plusieurs entreprises françaises se déploient à l'international, et on compte de plus en plus d'acquisitions de startups françaises. Les startups, l'innovation, le numérique et les petites entreprises sont des sujets qui mettent tout le monde d'accord : c'est le seul véritable ascenseur social qui fonctionne à grande échelle.

Quitte à avoir un Ministère dédié au numérique, autant avoir le/la bon(ne) Ministre !

Certains disent que le numérique est partout et qu'il n'y a pas de raison d'avoir un ministère dédié. Je suis globalement partisan de voir le moins possible l'Etat intervenir sur des sujets comme l'innovation, les startups et le numérique. Le mieux serait d'avoir des règles - notamment en fiscalité - stables, identiques pour tout le monde, a minima alignées sur nos voisins européens. Malheureusement, ce n'est pas le cas.

Mais d'après moi, le sujet est ailleurs: je trouve contre productif de casser une organisation qui, au prix de beaucoup de temps passé, voire perdu, est finalement efficace : dans la mesure où l'Etat s'organise autour des startups et du numérique, autant faire en sorte de capitaliser sur ce qui a déjà été fait plutôt que de tout changer en permanence. D'autant que les liens créés avec l'industrie seront perdus. Que gagne-t-on dans cette réorganisation ?

On ne peut donc que se désoler de voir Fleur Pellerin quitter le Numérique au profit du Commerce Extérieur. Et se désoler de voir Arnaud Montebourg hériter de tout son travail.

Commenter cet article

Guy Montagnon 03/04/2014

Une fois intégré le fait que la constitution d'un gouvernement ,en France ,est un simple jeu d'équilibre politique ,sans aucune référence à la compétence et à l'efficacité ,on a tout compris!
Bonne chance Mr Valls pour manager cette équipe ingérable.
Ils s'écharpent déjà pour l'attribution du commerce extérieur alors que c'est un sujet crucial pour l'avenir